Nous étudions les beaux-arts pendant la quarantaine

7 апреля 20201590

Le confinement, la pandémie, le couvre-feu sont certainement des circonstances désagréables et effrayantes au printemps 2020. Vous pouvez paniquer, vous énerver ou agacer les autres, prendre une cuite ou faire une virée dans le cyberespace. Ou vous pouvez utiliser ce temps à bon escient : en savoir plus sur l’art et apprendre à mieux ressentir la beauté. Le choix vous appartient ! Nous avons préparé cette sélection spécialement pour les personnes qui souhaitent profiter du temps libre de la quarantaine pour un likbez (programme éducatif) dans le monde de l’art.

La galerie d’État Tretiakov présente un programme éducatif sur le passé et le présent de l’art russe intitulé « Lavrus ». Ses créateurs parlent des artistes, styles et époques, rendant ainsi l’art plus proche et plus compréhensible pour chacun d’entre nous. Le personnel du musée, les conservateurs, les enseignants et les experts invités partagent leurs connaissances au travers d’articles, de cours de maîtres et de conférences vidéo.

Sur cette page, Yelena Terkel nous présente, au travers d’articles, la manière avec laquelle les voyages en Europe, notamment en France, ont influencé la formation du jeune Ilya Repin. Le site web Lavrus propose un cycle de conférences et des articles dédiés exclusivement à Ilya Repin.

Si vous n’avez pas eu le temps de visiter l’exposition sensationnelle de Polenov, vous pouvez vous familiariser avec son travail, grâce à un cours spécial.

La galerie Tretiakov dispose de sa propre chaîne Youtube. Vous y trouverez à la fois de courtes vidéos dédiées à des chefs-d’œuvre individuels de l’art russe et des documentaires sur les artistes.

L’Ermitage offre au public une nouvelle ressource éducative intitulée « L’Académie Ermitage ». Sur le nouveau portail, chaque visiteur a la possibilité de choisir son propre scénario de recherche. Vous pouvez commencer à vous familiariser avec le thème du jour, ou avec celui qui vous intéresse, vous pouvez apprendre de nouvelles choses dans un format qui vous convient, ou profiter de la rubrique « Sélection de l’Ermitage » pour découvrir les sujets pertinents pour le musée. Le musée a également lancé un projet Hermitage Online. Dans son cadre, l’Ermitage organise notamment des émissions en direct du fonds « Le vieux village », présentant déjà un entrepôt ouvert de meubles du Département d’histoire de la culture russe.

Le musée de Pouchkine a ouvert pour toutes les personnes qui le désirent « L’Académie Pouchkine ». Il s’agit de cours en ligne dispensés par les meilleurs experts en matière d’histoire et de théorie de l’art, enregistrés dans les salles correspondantes du musée.

Le programme se compose de trois sections : « INTRO sur Pouchkine », « Pouchkine pour PRO » et « Pouchkine pour KIDS ». La section « Intro » est destinée aux auditeurs ayant un niveau de formation de base et commence par le cours « Histoire de l’art mondial. Sélection », qui traite des œuvres les plus importantes de la collection de ce musée.

Le Musée Pouchkine possède également sa propre chaîne sur Youtube.

Le musée historique d’État et son partenaire en ligne l’agence de presse RIA Novosti réagissent face à la quarantaine et proposent de passer un moment intéressant. De nouvelles vidéos de visites des expositions et des salles du musée sont publiées presque quotidiennement sur cette page du site officiel du musée. Vous pouvez voir non seulement le musée historique d’État, mais aussi le musée de la Guerre Patriotique de 1812, visiter l’exposition de la cathédrale de l’Intercession et écouter de fascinantes conférences.

Le « Garage » du musée d’art contemporain est passé en mode isolement. Alors que ses salles, son centre éducatif, sa bibliothèque et ses archives sont fermés, toute son équipe travaille en ligne. Tout ce qui se passe sur cette page pendant que le « Garage » est fermé, n’est pas la « vie en ligne », mais plutôt une expérience et une tentative de développer les nouvelles compétences du musée en tant que points de convergence de diverses relations, contextes intellectuels et voix individuelles. Les employés du musée n’accumulent pas seulement les œuvres rares ou étranges, ils proposent aussi de nouveaux formats pour interagir avec des projets, un programme public et des archives, ils diffusent tout dans le monde entier et invitent les artistes à réaliser des projets spécifiques.

La salle de conférence du Musée de Moscou propose de parler de la ville dans de nouvelles conditions et lance une série de débats en ligne sur le thème « Comment la vie urbaine change-t-elle ? ». Chaque semaine, des experts de divers domaines : économistes, spécialistes de la culture, sociologues, anthropologues, historiens et critiques d’art débattront en direct sur les épidémies, les incendies, les catastrophes naturelles et d’autres situations d’urgence. Les maladies et catastrophes terrifiaient les gents et faisaient de nombreuses victimes, mais en même temps, elles devenaient le moteur du développement de nombreuses initiatives, de la promotion de l’hygiène, du développement de la science et des villes. La diffusion s’effectue via le service Zoom. Pour participer, vous devez vous inscrire sur Timepad. Les horaires des débats en ligne sont indiqués sur le site officiel du musée.

Успешный диалог
Все просто
Верно!
В 2020-2021 годах Трианонский диалог уделяет приоритетное внимание вопросам экологии

Войдите или создайте профиль